Entrepreneuriat, une solution contre le chômage des jeunes africains ?

You are currently viewing Entrepreneuriat, une solution contre le chômage des jeunes africains ?

L’Afrique est un continent qui connaît une croissance démographique impressionnante. C’est un continent où vivent aujourd’hui environ 420 millions de jeunes de 15 à 35 ans. Ce chiffre devrait continuer d’évoluer violemment selon les données de la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU.

Chaque année, une dizaine de millions de jeunes arrive sur le marché de travail en Afrique. La majorité de ces jeunes souhaite travailler dans la fonction publique de leur pays. Sauf que dans presque tous les pays africains (surtout en Afrique de l’Ouest), moins de 1% de la population sont des fonctionnaires de l’État. Par exemple, la Côte d’Ivoire qui est l’un des pays où le nombre de fonctionnaires est assez conséquent comparativement aux autres pays de la sous-région, on dénombre seulement 237483 fonctionnaires de l’État sur environ 27 millions d’habitats en 2020 (données de la direction de la planification, des statistiques et de l’évaluation de la Côte d’Ivoire).

Avec ces paramètres :  nombre très limité de postes de fonctionnaires disponibles ; des millions de jeunes qui arrivent sur le marché du travail chaque année et le souhait de tous les jeunes d’être fonctionnaire de l’État, il est donc normal que le chômage frappe violemment la jeunesse. Dans ce contexte, la jeunesse pointe du doigt les décideurs politiques comme étant les responsables de ces fléaux. Est-ce vrai ou faux ? là n’est pas la question ici. Il faut qu’on trouve une solution contre le chômage des jeunes africains.

Face à ce problème qui gangrène la jeunesse africaine, des solutions ou alternatives pourront être apportées. Comme je le dis souvent, si l’État n’arrive pas à vous donner des emplois, il faut créer votre propre emploi. Pas facile, ni simple, je le sais. Mais, vous n’avez pas le choix. Sinon vous risquez de prendre retraite au chômage.

Ainsi, l’entrepreneuriat, même s’il n’est pas l’unique solution, apparait comme la plus efficace et durable à la crise de l’emploi en Afrique. Il constitue une opportunité pour tous ceux qui cherchent un emploi.

L’entrepreneuriat comme solution pour la jeunesse africaine. Pourquoi ?

L’Afrique (en particulier l’Afrique de l’ouest) est un vaste marché avec un potentiel de croissance économique très important. Ainsi, trouver une idée entrepreneuriale est « relativement » à la portée de tout le monde. Ce qui n’est pas le cas pour certains pays que l’on qualifie de « développés ». Dans ce cadre, lorsqu’on parle d’entrepreneuriat, on ne vous demande pas de créer le prochain Google ou Facebook. On peut toujours commencer tout petit avec les moyens que l’on dispose. Si jamais vous manquez d’inspiration pour trouver des idées entrepreneuriales, ne vous inquiétez pas. Vous trouverez quelques-unes – ne demandant pas des compétences particulaires – ici.

De plus, l’Afrique présente un grand potentiel en affaires et est considérée comme l’un des marchés les plus dynamiques dans le monde. Dans tous les secteurs en Afrique, il y a beaucoup d’opportunités. Les Occidentaux, les Libanais etc. l’ont bien compris c’est pourquoi nombreux se dirigent vers le vaste marché africain. Malheureusement, seule la jeunesse africaine ignore souvent ces opportunités.

Il est temps que les jeunes se lancent dans l’entrepreneuriat.

Même si entreprendre parait difficile en Afrique, vous ne devez en aucun cas baisser les bras. Vous devrez prendre votre destin en main et essayer de ne rien attendre du gouvernement. Je vous livre dans les paragraphes suivants quelques bonnes raisons de devenir entrepreneur en Afrique.

  •  Créer son propre emploi

Trouver un simple emploi en Afrique, ce n’est déjà pas facile. N’en parlons même pas d’un emploi qui vous correspond ou que vous aimez. L’alternative contre cette crise d’emploi est l’entrepreneuriat. Il vous permet de créer votre propre emploi et de devenir votre propre patron. Vous serez libre de travailler quand, où et comment vous voulez, fixez vos propres objectifs … vous aurez aussi la liberté de travailler sur des projets qui ont un sens dans votre vie. Cool n’est-ce pas ?

  • Gagner de l’argent

Non seulement entreprendre vous permet de créer votre propre emploi mais aussi de gagner de l’argent. Cependant, il est important de rappeler que ce gain n’est pas garanti si vous y preniez très mal au début de votre activité. Il est donc important de maitriser les codes entrepreneuriaux avant de vous lancer. Pour cela, il vous faut des formations. A bon entendeur, salut !

  • Donner du sens à sa vie et à celle des autres

En plus de gagner de l’argent, l’entrepreneuriat vous permet de donner un sens à votre vie et à celle des autres. En effet, lorsqu’on est entrepreneur, on se lève chaque matin avec des objectifs à atteindre, des clients à servir, des obligations à respecter … Ceci permet d’avoir une source de motivation tous les jours.

En se lançant dans l’entrepreneuriat, vous allez probablement être amené à embaucher ou à faire travailler d’autres personnes directement ou indirectement. Vous participerez ainsi à la diminution du taux de chômage dans votre région et donnerez un sens à la vie de vos collaborateurs. Quoi d’intéressant que de contribuer au bonheur des autres ?

  • Relever des défis

L’entrepreneuriat permet aussi de se lancer des nouveaux défis chaque jour. Il vous permet d’innover, de réfléchir et de résoudre les problèmes de votre société. Il est une activité idéale pour les personnes qui n’apprécient pas la routine ou la monotonie car il stimule la créativité, l’innovation perpétuelle chez l’homme au quotidien. En entrepreneuriat, on est toujours à la recherche des nouvelles idées et solutions pour sortir des sentiers battus, en quittant sa zone de confort.

Nous venons d’aborder les raisons qui semblent prouver que l’entrepreneuriat pourrait être une solution pour la jeunesse africaine. Cependant il existe quelques obstacles qui empêchent les jeunes de se lancer dans le monde entrepreneurial.  Quelques-uns de ces obstacles et piste de solutions sont énumérés dans les paragraphes ci-dessous.

a) Manque de culture entrepreneuriale chez la jeunesse africaine

Généralement, le problème en Afrique (surtout en Afrique francophone), c’est que les jeunes n’ont pas l’envie, la culture entrepreneuriale, la niaque … pour se débrouiller seul sans compter sur l’État. Ceci n’est pas la faute de la jeunesse mais plutôt du système éducatif obsolète, dépassé, qui ne tient pas compte de la réalité du terrain. Malheureusement, en Afrique, la formation scolaire est souvent orientée vers une culture bureaucratique plutôt qu’entrepreneuriale. L’absence de cette culture entrepreneuriale fait qu’on ne forme souvent que des verbiageur i.e. les gens qui parlent beaucoup, qui cancanent, qui jasent sans jamais rien fait de concret.

On a souvent l’impression que les programmes scolaires sont conçus par des personnes qui oublient que l’État ne peut pas embaucher tout le monde. Par exemple en Afrique (francophone surtout), vous allez voir des étudiants, qui après avoir terminé leur étude en agronomie, se retrouvent au chômage, car ils attendent les concours de l’État pour bosser dans un bureau en costume, cravate, lunette loupe « fumée ». J’en connais personnellement quelques-uns, on leur avait offert des terrains agricoles gratuitement dans les campagnes pour les exploitations, mais à ma grande surprise, ils ont refusé. Ils ne veulent pas quitter la grande ville pour la campagne. Il parait donc logique que le chômage frappe de plein fouet ces jeunes.

Pour pallier ce problème d’absence de culture entrepreneuriale en Afrique, il est impératif que les décideurs des pays africains revoient les programmes scolaires en introduisant les formations portant sur l’entrepreneuriat.

b) Accès au financement très restreint

Un autre obstacle à l’entrepreneuriat en Afrique est le manque de financement. En effet, contrairement aux autres continents où l’accès au financement est très accessible aux jeunes entrepreneurs, peu des bailleurs de fonds ou de banques s’intéressent aux entreprises africaines. Notons aussi que le cadre juridique et fiscal des pays africains est souvent inadapté aux réalités du terrain. Ce qui ne favorise pas l’accès au financement des entreprises.

Pour changer la donne et attirer plus investisseurs vers les jeunes entreprises africaines, il faut que les décideurs politiques et économiques améliorent les conditions de financement. Même si des efforts ont été réalisé sur ce terrain ces dernières années, le chemin reste à faire.

En conclusion, l’entrepreneuriat, même s’il n’est pas l’unique remède contre le chômage en Afrique, apparait comme une armée anti-chômage très efficace à la crise de l’emploi en Afrique. Il constitue une opportunité pour les jeunes sans emploi. Cependant, il faut que les pouvoirs publics soutiennent fortement la jeunesse en leur donnant accès à la formation en entrepreneuriat, aux financements …

Lire aussi :

6 agro-business à lancer en Afrique – 2022

Pourquoi investir en Afrique ? : 10 bonnes raisons

Comment réaliser une étude de marché ? (cas pratique Afrique)

Vous avez aimé ce article ? Si oui, vous pouvez vous abonner à notre newsletter pour être averti de nos prochaines publications.

Flèche_guide

Laisser un commentaire