6 agro-business à lancer en Afrique – 2022

You are currently viewing 6 agro-business à lancer en Afrique – 2022

En Afrique, la majorité des produits alimentaires sont importés et sont très coûteux. Or dans un continent où la démographie explose, continuer par importer des produits alimentaires alors qu’on a les ressources humaines et naturelles propices à l’industrie agroalimentaire, est un non-sens. Ainsi des entrepreneurs ou des industriels essayent tant bien que mal de tirer leur épingle du jeu. Mais la demande est tellement énorme qu’ils n’arrivent qu’à satisfaire une petite partie de la population. Dans cet article, vous trouverez donc six idées de business à lancer si vous voulez prendre votre part du gâteau et contribuer ainsi à l’émergence d’une industrie agro-alimentaire africaine.

1. Les cultures maraichères

Les légumes comme la tomate, le poivron, les carottes, les oignons, les épinards, la laitue, le chou et le concombre sont très consommés en Afrique, mais malheuresement, ils sont souvent importés. Et pourtant le climat africain est propice à presque toutes les cultures du monde. Donc, si vous envisagez de démarrer une entreprise agricole, vous pouvez sereinement envisager de vous lancer dans la culture de légumes. L’avantage avec ces produits, c’est que ce sont souvent des produits à cycle courts et que vous pouvez démarrer leur culture sur de petites surfaces.

Un petit bémol cependant, les légumes périssent facilement. Par conséquent, vous devez mettre sur pied un dispositif de stockage approprié ou les vendre le plus tôt possible après la récolte. Vous pouvez même, comme le font certains agriculteurs vous arranger avec les acheteurs avant même de débuter vos cultures. Vous éviterez ainsi les pertes pour invendus.

2. Entreprise piscicole

Au fil des années, bon nombre d’entrepreneurs ont fait fortune grâce à l’activité piscicole. La pisciculture est une excellente idée d’entreprise agricole en Afrique que la plupart des gens commencent avec peu de capital. Généralement, pour démarrer la pisciculture, tout ce que vous avez à faire est d’obtenir un espace, d’acheter ou de construire des réservoirs, d’acheter des alevins entre 5 $ et 10$ et de les nourrir pendant quelques mois. Ensuite, vous pouvez vendre le poisson à un prix très avantageux en fonction de son poids et de sa taille. Avec une population très jeune, la demande en protéines animales nutritives est très forte. Ce qui est clairement une formidable opportunité commerciale pour vous, si vous voulez entreprendre en Afrique.

3. La transformation de la viande

L’une des plus grandes faiblesses (sinon la plus grande) de l’agriculture en Afrique, c’est le manque de transformation. Pour ne prendre que l’exemple de la viande, la viande peut être transformée et vendue sous forme de bacon, jambon, hot dog, saucisses, salami, bœuf salé, bœuf séché, viande en conserve et sauces à base de viande. Toutefois, avant d’être crédible, vous devez être très professionnel, car l’industrie de la transformation de la viande est extrêmement réglementée pour éviter les problèmes de contamination. Si vous voulez être sérieux, vous devez donc travailler dans un environnement de travail très propre. Si toutes ces conditions sont remplies, vous aurez des millions à ramasser.

4. La transformation du soja

Plusieurs pays africains produisent le soja pour l’exportation sans le transformer sur place. Là encore, on voit l’éternelle faiblesse de l’agriculture africaine : produire sans transformer. Or, le soja peut être transformé en plusieurs produits qu’on retrouve dans les supermarchés : lait de soja, farine de soja, tofu, protéines de soja texturisées, huile de soja et autres produits non-alimentaires, etc. Et si vous vous lancez dans la transformation du soja ?

5. Industrialisation de l’huile de palme

En Afrique, la production d’huile de palme ne manque pas. Ce qui manque, c’est son industrialisation. À part l’alimentaire, l’huile de palme est utilisée dans d’autres domaines méconnus des africains comme la fabrication de cosmétiques, de produits de nettoyage. Or, pour pouvoir servir ces juteux marchés, il faut au minimum industrialiser les installations de production afin de satisfaire la demande. Pour l’instant, ce domaine est dominé par des femmes qui ont souvent des unités de production artisanale. Une industrialisation de ce domaine augmenterait sans doute la production. À vous de jouer !

6. Fabrication du chocolat

Encore un domaine qui illustre le non-sens de la production agricole africaine. Les pays africains sont les premiers producteurs de cacao mais sont les derniers fabricants de chocolat. Pour palier cette absence de transformation, vous pouvez créer une usine dans laquelle vous produirez des chocolats pour le marché local. Toutefois, le monde industriel est un monde complexe qui demande une intelligence économique affinée. Soyez donc stratège et renseignez-vous ou formez-vous bien avant de vous lancer dans ce domaine.

Les idées listées dans cet article ne sont pas des idées miracles. Pour que ces idées deviennent des entreprises rentables et utiles à la communauté, il y a un énorme travail à faire. Aussi, ne vous lancez pas sans formation en industrie par ce que vous avez suivi un coach sur Facebook. L’écosystème de l’industrie est truffé de pièges, de mirages. Seule l’expérience et l’amélioration continue de vos compétences pourraient vous aider à devenir un grand industriel comme Thierry Nyamen.

Vous avez aimé ce article ? Si oui, vous pouvez vous abonner à notre newsletter pour être averti de nos prochaines publications.

Flèche_guide

Lire aussi :

Laisser un commentaire