La réalité de l’entrepreneuriat résumé – Guy Kawasaki

You are currently viewing La réalité de l’entrepreneuriat résumé – Guy Kawasaki

Créer une entreprise n’a jamais été une chose facile. Le chemin qui conduit à la création d’une entreprise florissante est rempli d’embûches qu’il faut surmonter tout de long de l’aventure.

Pour vous faire gagner un temps fou lors de votre aventure entrepreneuriale et vous faire économiser de l’argent, le best-seller Guy Kawasaki, expose dans son célèbre livre La réalité de l’entrepreneuriat, les défis auxquels sont souvent confrontés un jeune entrepreneur au début de son projet entrepreneurial et montre la manière d’y faire face avec succès.

Ce livre mérite d’être dévoré par tous les jeunes entrepreneurs. Cependant, si vous n’avez pas les moyens pour s’en acheter un ou le temps pour le lire, ce n’est pas si grave. Ohmyafrika est là pour vous. Dans cet article, je vous résume les principaux conseils à retenir de ce livre pour bien réussir son aventure entrepreneuriale.

Les débuts d’une entreprise sont souvent difficiles

Dans son livre, G. Kawasaki démontre – d’après ces expériences – que les débuts d’une entreprise sont souvent chaotiques. Cependant, cela ne doit pas être un obstacle pour le jeune entrepreneur, à condition qu’il soit endurant et innovant. Selon l’auteur, un jeune entrepreneur doit toujours croire à son projet malgré les tribulations qu’il peut rencontrer au début. C’est cette capacité à surmonter les obstacles du début de l’aventure entrepreneuriale qui fera de lui un bon entrepreneur.

Pour faire face sereinement à ces défis, il faut de l’imagination, de l’innovation pour réussir à créer un produit qui apporte un sens et de la valeur aux gens. Surtout n’ayez pas peur de l’échec ou de l’imperfection lorsque vous commencez votre projet.

Il faut des moyens financiers pour faire décoller une entreprise

Lorsqu’on lance une entreprise, à un moment donné de l’aventure, une question cruciale se pose : comment et où trouver les moyens pour financer le projet ?

Dans son livre, G. Kawasaki décrit la méthode à adopter pour assurer une levée de fonds et comment attirer des investisseurs de façon efficace. Il explique qu’il est plus simple de passer par des intermédiaires qui sont des personnes bien positionnées dans le milieu des affaires avant d’atteindre les vrais investisseurs. En effet, ce sont ces personnes intermédiaires qui feront votre éloge auprès des investisseurs. Il n’est pas si simple pour un jeune entrepreneur d’accéder aux financements sans passer par les intermédiaires.

Pour réussir à assurer une levée de fonds auprès des investisseurs, l’auteur nous explique qu’il faut un document clé appelé executive summary. Ce document doit présenter votre projet dans le but de le vendre à un investisseur. Dans ce document, vous devez présenter de façon claire et succincte le problème et la solution que votre entreprise apporte. Il est important aussi de préciser dans ce dernier des éléments comme la taille de votre marché, les clients, les concurrents, l’équipe porteur de projet… Ce document doit être bref mais clair et doit être rédigé avec grand soins.

Bien planifier les actions à venir

Une fois que vous avez eu des financements ou vous avez eu des accords avec des investisseurs, ne vous dites pas que l’essentiel est fait. C’est maintenant que les choses difficiles et sérieuses commencent d’après Kawasaki. En effet, après avoir trouvé des moyens de financement pour votre projet, l’opération ultime sera ensuite d’élaborer une bonne stratégie pour les mois à venir.

Le business plan est l’outil qui permet de mettre en place une stratégie qui vous aidera de bien gérer les risques inhérents à l’entrepreneuriat. Il doit être d’environ vingt pages et détaillera votre executive summary. L’auteur recommande de se limiter à des projections financières sur 12 mois (au plus 18 mois) dans le business plan. Il est important de rester très prudent dans vos estimations pour ne pas avoir des surprises désagréables par la suite.

Bien soigner l’image de sa marque

Un jeune entrepreneur doit savoir que la marque constitue le fondement et la renommée d’une entreprise. La marque permet de créer un lien de confiance avec les clients. Si les marques comme Apple, Adidas, Nike… séduisent de nombreux clients, ce n’est pas forcément à cause de la qualité des produits de ces entreprises mais plutôt de leurs images.

Guy Kawasaki souligne dans son ouvrage que pour favoriser l’adoption de votre produit par des clients, il faut que votre idée entrepreneuriale soit simple, inattendue, concrète et crédible. Il dit aussi qu’un bon entrepreneur doit savoir jouer sur le registre émotion et de la passion de ces clients pour les pousser à l’adoption de ces produits. Pour réussir cela, il doit savoir raconter des histoires dans le but de capter l’attention de la cible et de parvenir à la fidéliser. C’est ce qu’on appelle du storytelling (très utilisé par les grandes marques). Notez qu’un bon produit sans marketing n’aura aucun succès.

Bien gérer la concurrence

Lorsque vous lancez une entreprise, il est vraiment souhaitable que vous ayez des concurrents sur votre marché. Cela prouve que vous vous positionnez sur un marché porteur. Cependant, il est très important de se protéger contre la concurrence pour éviter de se faire anéantir par vos concurrents. Cela demande du travail. Ainsi, pour bien gérer la concurrence sur votre marché, G. Kawasaki explique que vous devez sans cesse innover et toujours bien traiter vos clients pour réussir à les fidéliser.

Utiliser la communication pour être influent dans votre secteur

La communication est très importante pour le développement d’une start-up. Un jeune entrepreneur doit donc savoir utiliser la communication pour être influent dans son secteur.

Les réseaux sociaux sont par exemple les endroits idéaux où vous pourriez utiliser la communication pour être influent. Ils regroupent des milliards de personnes et un bon entrepreneur doit savoir en tirer profit.

Au même titre que les réseaux sociaux, les blogs peuvent être utilisés par les jeunes entrepreneurs pour donner une belle image à leur entreprise et la rendre incontournable de son secteur. Cependant, notez que pour réussir à utiliser la communication pour être influent dans votre secteur, vous devez communiquer de façon efficace en veillant à être clair, précis et attentif à vos interlocuteurs

En conclusion, dans son livre, Guy Kawasaki nous donne pleins de conseils et astuces pour réussir la création d’une belle entreprise. Cependant, il n’est pas évident que vous réussissiez à mettre en pratique tous ces conseils. Ceci dit, les principaux conseils qu’il faut coûte que coûte retenir de ce livre sont : un bon produit est capital pour la croissance d’une jeune entreprise, une bonne planification des actions permet à un jeune entrepreneur de bien gérer les risques inhérents de l’entrepreneuriat, l’innovation doit être la clé de la distanciation des concurrents, avoir une bonne image de sa marque joue un rôle très important dans la croissance d’une start-up.

Lire aussi :

Vous avez aimé ce article ? Si oui, vous pouvez vous abonner à notre newsletter pour être averti de nos prochaines publications.

Flèche_guide

Laisser un commentaire